Droits réservés Loewen photographie

cession de droits et vente de tirages

SIRET 829 212 950 00010

Mentions légales et RGPD

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Icon Flickr

Aire Libre. Saison 2018-2019

C'est avec plaisir que je reprends le chemin du théâtre de l'Aire Libre pour une nouvelle saison. De nouveau je vais couvrir en reportage photo une bonne partie des propositions, et tâcher de retranscrire au mieux ce que je verrai et entendrai ! merci au passage à l'Aire Libre pour son accueil.

Comme l'année dernière la programmation s'articule avec d'autres événements rennais comme le festival TNB, les transmusicales et le festival Mythos. La soirée de lancement était plutôt alléchante. N'hésitez pas à consulter le programme sur le site de l'Aire Libre !

Annonce programmation Aire Libre 18-19 -
 
Annonce de la programmation

Soirée de lancement, tous les aperçus et descriptifs de la saison sont disponibles ici : programme saison

Alexis HK - Comme un ours
 

Alexis HK revient avec un nouvel album, "Comme un ours". Je n'étais pas familier de son univers, c'était donc une découverte. Pour l'occasion nous avons pu assister à une mise en scène de son univers très soignée. Il a pour cela bénéficié du soutien et du talent de Nicolas Bonneau, que nous avions pu croiser en toute fin de saison dernière à l’Aire Libre avec "Inventaire 1968, un pavé dans l'histoire". Pour le coup, plutôt qu'un récital, les textes d'Alexis HK sont mis en valeur dans un ensemble de tableaux formant un ensemble très cohérent et visuel, à la croisée entre théâtre et chanson. D'ailleurs il assure très bien les parties de transition, maniant l'humour et l'auto-dérision pour contrebalancer des morceaux plus sombres de par leurs thèmes. Les musiciens qui l'accompagnaient sont au diapason, et on sentait que l'alchimie était là entre eux dans cette formule. La salle était comble pour cette première de la saison, et il s'est gentiment prêté au jeu de la rencontre dédicace avec le public après le concert.

Cent mètres papillon - Collectif Colette
 

100 m papillon est un spectacle qui m'intriguait et que j'avais malheureusement raté lors de la dernière édition du festival Mythos.

Maxime Taffanel, ancien nageur de haut niveau, est seul sur scène pour incarner Larie, un jeune nageur qui vise l'excellence et le championnat de France. L'acteur nous emmène alors dans la valse des entraînements interminables, avec ces gestes répétées jusqu'à l'épuisement, la perfection, et finalement l’écœurement. Il nous fait par ailleurs revivre une course de haut niveau comme si nous étions, entre le speaker enflammé et les concurrents se battant à coups de centièmes de secondes... 

La mise en scène est épurée à l’extrême, et pourtant on perçoit l'environnement des bassins et des contraintes qui s'y exercent comme si nous y étions. Le plateau est baignée de lumières changeantes recréant aussi bien le milieu aquatique que les interrogations intérieures de ce nageur prenant progressivement conscience du programme qu'on lui impose. C'est surement là une des grandes forces de Maxime Taffanel qui ne se contente pas de réciter son vécu, mais l'incarne dans une chorégraphie des gestes alliant la puissance physique des corps poussés dans leurs retranchements à une grâce qu'on ne s'attend pas à trouver chez un sportif. Un beau moment, avec un acteur talentueux et un parcours à suivre...