Aire Libre. Saison 2016-2017

C'est ma première saison au théâtre de l'Aire Libre à Saint-Jacques de la Lande. L'occasion pour moi de photographie une bonne partie de la saison à travers les pièces et les concerts proposés ! Merci à l'équipe pour son accueil tout au long de la saison.

Inauguration aire Libre 16-17-Loewen pho
 
Annonce de la programmation

Soirée de lancement, tous les aperçus et descriptifs de la saison sont disponibles ici : programme saison

Adèle Zouane - A mes Amours
 

Première de la saison au théâtre de l'aire Libre avec la représentation de "A mes amours" par Adèle Zouane. Seule sur scène avec sa chaise, elle narre les étapes de la découverte du sentiment amoureux aux premières déconvenues à travers la lecture de lettres d'amour. La simplicité des mots et la résonance qu'ils créées en chacun de nous rendent le spectacle très vivant, c'était vraiment un bon moment ! Avant la pièce nous avons pu assister à la présentation de la saison, avec beaucoup de choses qui donnaient envie, à suivre donc !

 
Anticorps - Maxime Contrepois

Cette pièce, c'est difficile d'en parler sans l'avoir vue... Une exploration des non-dits, de la volonté de changer les choses, mais aussi des renoncements qui prennent parfois le dessus sur le reste. Et la recherche d'une vérité qu'on avait enterrée mais parfois il est déjà trop tard... Dina choisit de se confronter à son passé et à son oncle, mais la maladie est passé par là, et emporte les réponses...

Une belle pièce avec des acteurs impressionnants sur une mise en scène de Maxime Contrepois. Difficile à prendre en photo tout en restant discret, j'espère avoir réussi à en capter l'ambiance ! Voici les photos.

 
Ego le cachalot - David Delabrosse

Le théâtre de l'Aire Libre proposait un moment dédié aux plus jeunes avec le nouveau spectacle d'Ego le cachalot. L'occasion de préparer les fêtes de fin d'année en chansons juste avant les vacances scolaires ! Un public très jeune donc (encore plus qu'en festival pour le coup !) et conquis par les chansons sur la vie d'Ego. A l'origine du projet on trouve David Delabrosse, le chanteur et guitariste et la plasticienne Marina Jolivet (les décors son très sympas !).

Pour vous renseigner sur de futures dates c'est ici :

http://egolecachalot.com/

 
Histoires aléatoires - Pépito Matéo

En ce mois de février Pépito Matéo présentait à l'Aire Libre ses "histoires aléatoires", accompagné au violoncelle et au chant par la belle voix de Gaëlle Sara Branthomme. Des histoires qui s'entrecroisent, se heurtent parfois, avec des chevreuils facétieux qui peuvent tout changer en un instant... Un joli moment pour se perdre dans l'éventail des possibles ! Acteur-conteur, Pépito Matéo redonne dans son spectacle toute leur importance aux petits moments clés qui n'ont pourtant l'air de rien sur le coup. N'hésitez pas à aller le voir sur scène si vous en avez l'occasion !

 
Miossec - Mammifères, février 2017

Christophe Miossec vient de sortir son dixième album, "Mammifères". A cette occasion le théâtre l'Aire Libre avait prévu 3 soirées consécutives afin de contenter le large public attiré par cette belle programmation.

Dixième album, mais une nouvelle formation pour Miossec, accompagné sur cet album et sur scène par 3 excellents musiciens. Mirabelle Gilis au violon et à la mandoline, bluffante dans sa maitrise des instruments, Leanders Lyons, couteau suisse guitare, basse et percus (tout en en même temps, sinon ce n'est pas drôle) et Thomas Schaettel au clavier.

 

La complicité entre Miossec et les musiciens est évidente, comme sur cette impro du guitariste avec Miossec lors du premier rappel. Le public ne s'y est pas trompé et un long deuxième rappel achevé avec "Brest" a conclu ce concert qui ne laisse pas de nostalgie mais plutôt la bonne impression que Miossec regarde toujours loin devant - ou vers l'Ouest...

Un bon souvenir donc et très heureux d'avoir été là pour en faire quelques photos. J'étais accompagné de mon pote Nico M, vous pourrez trouver ses photos ici.

 
Jérome Rouger. Plaire, abécédaire de la séduction

Avant de jouer dans quelques jours son monologue sur la séduction dans le cadre de la nouvelle édition du festival Mythos, Jérome Rouger présentait son abécédaire en ce début de printemps au théâtre de l'Aire Libre.

La séduction est ici abordée sous toutes ses formes : en amour, en politique, dans la littérature... mais toujours avec humour ! Si vous vous êtes toujours demandé le point commun entre Valéry Giscard d'Estaing, Mike Brant, Nadine de Rotschild, une tête de cheval et Georges Frêche, Jérome Rouger vous apportera les réponses.

Son approche alphabétique de la séduction ne ménage personne, y compris le public qui en prend parfois pour son grade... pour mieux être séduit ! L'amour vache ? En tout cas le succès de la pièce est indéniable, c'est subtil, ça touche juste et la mise en scène ménage de vrais moments de surprises.

Standing ovation à la fin, qui laisse présager un beau succès lors de Mythos ou la science du langage matinée d'une petite dose de manipulation (il décode très bien la séduction en politique...) de Monsieur Rouger fera à court des merveilles.

 
David Gauchard - Le fils

La mère est pharmacienne. Ses enfants sont grands. Sa vie est tranquille… Jusqu’à sa rencontre avec des catholiques traditionalistes. Elle sort plus souvent, se rend plus assidûment à la messe, retrouve une vie sociale, lutte contre des spectacles jugés blasphématoires, s’engage dans des groupes anti-avortement ou anti-mariage homo… Elle s’épanouit dans ce militantisme et tente d’embrigader ses proches et ses enfants dans ce qu’elle considère comme l’aventure la plus excitante de sa vie. Pour la raconter, David Gauchard a passé commande d’un texte à Marine Bachelot Nguyen inspiré de faits divers. Teintée d’humour et d’émotions, la parole sincère du personnage nous fait prendre conscience des mécanismes qui font basculer dans la radicalisation.

Dans le cadre du festival Mythos 2017. Lien vers la galerie

 
Keren Ann

Depuis déjà une quinzaine d’années, les albums de Keren Ann se feuillettent et se dévorent comme les pages d’un grand livre. Un livre qui raconte la vie qui s’écoule, avec ses manques et ses envies, ses amours passées et ses passions inaltérables. Comme un journal intime mais universel, ce septième volume, représente aussi bien la continuité que la nouveauté. Continuité, car on y retrouve ces mélodies à l’évidence limpide et à la dense simplicité, ses atmosphères sensuelles à la beauté mélancolique qui ont fait la singularité de cette globe-chanteuse citoyenne du monde. Nouveauté, car cet album reflète les expériences et le vécu d’une auteure-compositrice au faîte de son art. Un disque accouché dans la longueur et la douceur, à l’image d’une maternité récente dont on peut percevoir l’épanouissement en filigrane de ces onze morceaux. « Écrire c’est laisser la trace d’une émotion » dit-elle. You’re gonna get love, nouveau chapitre d’une saga singulière et captivante, en est encore la preuve.

Dans le cadre du festival Mythos 2017. Lien vers la galerie

 
Mgoulsda Yaam depuis Ouaga - Lumière d'août

Un Burkinabé : Aristide, une Française : Charline. Départ de Ouagadougou destination Paris pour Aristide, départ de Paris destination Ouagadougou pour Charline. Chacun fait le voyage vers l’autre, au propre comme au figuré. Ce voyage aérien, dans ses dimensions géographiques et politiques, traduit à lui seul l’histoire noueuse qui relie depuis des siècles ces deux continents. Ce n’est pas le même voyage de voler vers le nord ou vers le sud. Chacun porte en soi l’histoire de son pays, traîne derrière lui l’ombre de son continent. Elle, se sent à la fois responsable de cette histoire et pleine d’espoir. Lui aussi, mais est-ce pour les mêmes raisons ? Comment se parler et vivre ensemble avec cette Histoire qui nous suit partout jusqu’au milieu du ciel ?

Dans le cadre du festival Mythos 2017. Lien vers la galerie

 
Chassol - Big Sun, mai 2017

Difficile de parler de ce moment passé avec Chassol... L'installation de la scène nous donne avant le début quelques indications. Un ensemble piano/machines et en face une batterie, parallèle au bord de scène. On sent que le dialogue entre les musiciens sera au cœur de ce qu'on va entendre. Et voir, puisque l'écran couvre tout le fond de scène.

Les premières notes font écho au chant d'un oiseau projeté. Et le voyage commence... Celui que Chassol nous propose, fruit de ce passage à la Martinique en 2014. Les tableaux s'enchaînent, un chanteur de rap s'invite en guest vidéo, une partie de dominos, et ce formidable passage lors du carnaval où la batterie de Mathieu Edouard nous projette au milieu des festivités.

 

L'interaction entre les musiciens et la vidéo est telle que celle-ci en devient un protagoniste à part entière, pour une partition tellement bien calée que tout s'enchaine avec naturel. A mille lieux de l'utilisation de la vidéo purement illustrative que l'on a de plus en plus l’habitude de voir pendant les concerts.

Après un rappel où le batteur nous offre une véritable démonstration d'élégance, suivie par Christophe Chassol, on sort de la salle en se disant qu'on a assisté à quelque chose de rare, déstabilisant mais suspendu dans une forme de grâce que l'on aimerait croiser plus souvent.

 
Le groupe Vertigo. Love and information

Dernière proposition de la saison 2016-2017 du théâtre de l'Aire Libre. Après les souvenirs amoureux d'Adèle Zouane évoqués en début de saison puis l'exploration sémantique de Jérome Rouger dans "Plaire, Abécédaire de la séduction", le groupe Vertigo se penche sur la question de l'information et en filigrane de l'amour.

La pièce se présente comme un kaléidoscope de scènettes allant de 30 secondes à 5 minutes. Le fil rouge est toujours là, l'information, présente ou à l'inverse absente...

50 scènes indépendantes, et des changements de plateau effectués avec fluidité qui ne desservent absolument pas le propos... Au contraire la cohérence et le sens de l'ensemble s'impose à nous, et la quinzaine d'acteurs se glisse avec aisance dans les différents rôles. Une belle performance pour conclure cette saison !

Droits réservés Loewen photographie

cession de droits et vente de tirages

SIRET 829 212 950 00010

Mentions légales et RGPD

  • Black Instagram Icon
  • Black Icon Flickr